Forêt

Construire une économie forestière durable

Un arbre de kapok dans la forêt de Madre de Dios, au Pérou. Crédit photo : Mohsin Kazmi

Un arbre de kapok dans la forêt de Madre de Dios, au Pérou. Crédit photo : Mohsin Kazmi

Les populations autochtones vivaient autrefois en harmonie avec la forêt à Madre de Dios, une région de l’Amazonie connue comme la capitale de la biodiversité du Pérou. Au cours des dernières décennies, cependant, l’exploitation forestière illégale, l’agriculture (irresponsable) et les chercheurs d’or ont détruit de grandes zones de la forêt vierge, à la recherche d’un profit à court terme. En treize ans seulement, entre 1999 et 2012, l’exploitation minière dans cette région de l’Amazonie au Pérou a augmenté de 400%, ce qui a entraîné une déforestation galopante et le déversement de près de 3000 tonnes de mercure dans les cours d’eau et rivières.

Afin de conserver ce précieux paysage, Rainforest Alliance a travaillé avec les populations locales, les groupes autochtones et le gouvernement pour développer une économie forestière intégrée et véritablement durable. Nous avons démarré par des programmes de formation et d’assistance technique afin d’aider les communautés à valoriser leurs matières premières. La communauté de Tres Islas, par exemple, a créé une scierie et ainsi peut transformer le bois récolté de façon durable en fabrication de planches pour les vendre à un meilleur prix que le bois brut. Tres Islas a également mis en place un atelier de menuiserie où les membres de la communauté fabriquent des meubles en bois fini.

Les habitants de Tres Islas ont toujours récolté les noix du Brésil, qui poussent dans la forêt tropicale et ne peuvent être cultivées dans des plantations. Mais au lieu de vendre les amandes avec leurs coques en vrac, comme auparavant, aujourd’hui, ils les décortiquent et transforment les amandes en huile, confiseries et autres produits à valeur ajoutée sous leur propre marque, OHEE. L’an dernier, les entreprises communautaires de Madre de Dios ont exporté plus de 4000 tonnes de noix du Brésil décortiquées, ce qui représente des ventes de près de 31 millions $ USD.

En plus de ces initiatives, Rainforest Alliance a également soutenu les initiatives locales de tourisme durable, ainsi que la récolte des fruits de palmier utilisés dans les produits de soins capillaires et de la peau. Avec notre soutien, les habitants de Madre de Dios ont atteint des ventes et financements de plus de 1,8 million $ USD, et ils gèrent plus de 80.000 hectares de forêt de façon durable.

Cet article a été publié initialement dans le rapport annuel de Rainforest Alliance 2015.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s