Cacao/Climat

Les visages de Rainforest Alliance en images – Partie II

Dans cette deuxième partie sur « Les Visages de Rainforest Alliance en images », voici des producteurs de cacao confrontés à la réalité du changement climatique.

christiana

Christiana Adusei, productrice de cacao à New Agogo, au Ghana.

Rainforest Alliance développe avec les populations locales au Ghana un projet agroforestier, à l’échelle d’un territoire de 24 300 m2. À ce jour, plus de 20 000 arbres d’ombrage ont été plantés et plus de 2 000 agriculteurs ont été formés au module climat du SAN. Ce sont ainsi plus de 6 000 hectares de terres gérées durablement et certifiées Rainforest Alliance. Grâce à des pratiques agricoles intelligentes face au climat qui favorisent le reboisement et augmentent le stockage de carbone sur les exploitations, on estime que les agriculteurs pourront séquestrer environ 140 000 tonnes de CO₂e sur une période de 20 ans.

eva_david-dudenhofer

Eva Llanes, productrice de cacao à San Juan de Cheni, au Pérou.

Le projet NZDZ (Net-Zero Deforestation Zones ou zéro déforestation nette des zones, en français) permet aux communautés dépendantes de l’agriculture et des forêts dans la région, de contrer la déforestation et la dégradation des forêts, ainsi que de renforcer leurs stocks de carbone, à travers une gestion durable de leurs exploitations et forêts. En outre, le projet vise à ce que les populations locales tirent les bénéfices économiques de leurs efforts par l’intermédiaire de programmes gouvernementaux et d’initiatives du secteur privé qui les récompensent pour les services climatiques rendus, via la gestion durable de leurs terres. Au sujet de son engagement dans l’agriculture durable du cacao, Eva Llanes de San Juan de Cheni, au Pérou, déclare : «En tant que femme, je sens que j’ai accompli quelque chose et je peux servir d’exemple aux autres… Je montre également un bon exemple à mes enfants, pour qu’ils continuent dans cette voie ».

Juan Punchi, producteur de cacao, près de Juanui, au Pérou.

Juan Punchi, producteur de cacao, près de Juanui, au Pérou.

Aujourd’hui, Rainforest Alliance travaille avec des centaines de fermiers pour les aider à adopter des techniques agricoles intelligentes face au climat visant à séquestrer le carbone sur leurs exploitations et à renforcer leur résilience au changement climatique. Dans certaines parties du Pérou, en Amazonie et dans les Andes, les communautés forestières sont impliquées dans la surveillance, le reporting et la vérification des émissions et des absorptions des gaz à effet de serre.

 

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s