Eau

Les agriculteurs touchés en première ligne par la crise mondiale de l’eau

C’est la semaine mondiale de l’eau jusqu’au 28 août, l’occasion d’évoquer la façon dont Rainforest Alliance œuvre à conserver cette ressource vitale. L’agriculture représente 70% de la consommation mondiale d’eau douce. Dans un question-réponse, notre vice-président, Josh Tosteson, explique en quoi les paysans avec qui nous travaillons sont la clé d’un avenir durable.

twitter-worldwaterweek-2015-FR

Comment la préservation de l’eau est-elle intégrée dans la mission de Rainforest Alliance ?

L’eau est une priorité pour Rainforest Alliance depuis le premier jour car l’agriculture est le plus grand consommateur d’eau dans le monde, représentant environ 70% de la consommation d’eau douce à l’échelle mondiale. La façon dont les exploitations agricoles gèrent l’eau fait partie intégrante de la durabilité économique, environnementale et sociale.

Quelles sont les menaces de l’agriculture pour l’eau ?

Les ruissellements provenant de l’agriculture, qu’ils soient biologiques (comme le fumier) ou agro-chimiques, peuvent polluer les cours d’eau. Les pratiques agricoles durables, comme celles promues par la norme SAN (Sustainable Agriculture Network – Réseau d’Agriculture Durable), offrent des solutions simples et pratiques, comme le maintien de grandes zones tampons, de préférence plantées d’arbres indigènes, entre les champs de culture et les cours d’eau. Plusieurs études d’impacts sur nos actions montrent une amélioration constante de la qualité de l’eau dans les exploitations agricoles grâce à l’utilisation de meilleures pratiques que nous développons via la formation et la certification. Ces impacts positifs sont systématiques dans les différents types de cultures et de géographies.

Est-ce que Rainforest Alliance développe de nouvelles stratégies visant à soutenir des communautés paysannes implantées dans des territoires qui seront en manque d’eau dans le futur ?

Les pratiques agricoles non durables mènent à consommer plus d’eau dans les exploitations ; ce qui menace la résilience et la viabilité de l’agriculture dans les régions sensibles au changement climatique, et réduit la quantité d’eau disponible pour une consommation non agricole. Donc, notre prochain focus sur l’eau vise notamment à améliorer l’efficience dl’utilisation de l’eau dans les pratiques agricoles. Le changement climatique, en particulier la variabilité des précipitations, ont déjà un impact sur les exploitations agricoles. Renforcer l’adaptation au changement climatique passe par une utilisation rationnelle de l’eau et économiser chaque goutte d’eau. Pomper les eaux souterraines pour irriguer les cultures, par exemple, n’est tout simplement pas durable. Au fil du temps la nappe phréatique s’assèche et ce n’est pas une ressource renouvelable. Nous proposons des solutions à faible coût, comme créer des baissières : on creuse des digues en suivant les contours du terrain qui récupèrent l’eau pour qu’elle s’infiltre en profondeur dans le sol et ne ruisselle pas en surface.

Quels sont les exemples ou projets de Rainforest Alliance concernant l’eau ?

Au Rwanda, nous avons construit des systèmes lagunaires autour de certaines stations de lavage du café pour traiter les eaux usées. Au Kenya, les planteurs de thé avec lesquelles nous travaillons traitent maintenant les eaux usées avant qu’elles ne soient relâchées dans les cours d’eau. À Oaxaca au Mexique, nous avons travaillé avec les jeunes des communautés paysannes dans la culture du café pour introduire l’agroforesterie. On a planté des arbres indigènes aux côtés de caféiers qui peuvent ainsi pousser sous ombrage – un moyen permettant de stabiliser le microclimat et de garder l’eau dans le sol.

Pourquoi l’eau est-elle devenue un sujet brûlant ?

Le risque de pénurie d’eau est une conséquence directe des pratiques agricoles non durables, du changement climatique et de l’augmentation de la demande de produits agricoles. C’est l’une des crises les plus graves à laquelle l’humanité est confrontée actuellement. Aucun de nous ne peut survivre sans un approvisionnement sûr en eau potable et les communautés paysannes avec lesquelles nous travaillons dans le monde l’ont compris mieux que personne.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s