Agriculture/Sol

2015 : L’ Année internationale des sols

 

L’ONU a déclaré 2015 Année internationale des sols. Les Nations Unies veulent sensibiliser le public et les divers acteurs pour promouvoir une utilisation plus durable de cette ressource vitale. L’ONU appelle à une action collective contre l’érosion des sols et contre la dégradation des terres à l’échelle mondiale.

La réussite agricole se construit sur une planète saine.

La réussite agricole se construit sur une planète saine.

Chaque année, les sols fertiles régressent d’environ 4 millions d’hectares – soit une superficie plus grande que les Pays-Bas, la Belgique et le Luxembourg. Nos sols sont en danger à cause de l’urbanisation croissante, de la déforestation, de la surexploitation et des pratiques de gestion des terres non durables, de la pollution, du surpâturage et du changement climatique. L’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) estime qu’un tiers de tous les sols sont dégradés. Si de nouvelles approches ne sont pas adoptées, à l’échelle mondiale le total des terres arables et productives par personne en 2050 représentera le quart seulement du niveau de 1960.

Dans le même temps, les conséquences du changement climatique se font déjà sentir principalement dans les régions tropicales et subtropicales de la planète. Beaucoup d’agriculteurs doivent faire face à d’énormes défis et à la nécessité de s’adapter à l’évolution des conditions climatiques, afin de ne pas perdre leur moyen de subsistance.

Les pratiques agricoles qui préservent les sols fertiles doivent être mises en œuvre. Elles sont également essentielles pour répondre à deux défis majeurs : la croissance de la population mondiale et l’augmentation de la consommation de produits alimentaires – en particulier dans les pays émergents comme l’Inde et la Chine. Les projections actuelles montrent que la production alimentaire devrait, d’ici à 2050, augmenter d’environ 70 pour cent à l’échelle mondiale et de près de 100 pour cent dans les pays en développement, souligne un rapport de la FAO.

Rainforest Alliance accompagne les agriculteurs dans les régions tropicales et subtropicales depuis de nombreuses années pour convertir leurs pratiques vers une gestion durable de leur exploitation. Ce programme bénéficie à la fois aux agriculteurs, à l’environnement et, en définitive, permet aussi de faire face à la croissance de la demande. Les producteurs certifiés Rainforest Alliance cultivent leurs terres de manière plus écologique et, par exemple, améliorent la qualité des sols, protègent la flore et la faune très riches en zone tropicale et procèdent au reboisement de leurs surfaces. Grâce à une agriculture en harmonie avec la nature, ils atteignent des rendements supérieurs à ceux habituels de leur région et sont également en mesure de gagner des revenus plus élevés. Des sols sains et des zones boisées servent également de puits de carbone naturels. Ils absorbent le carbone de l’air et réduisent les émissions de CO2 et contribuent ainsi à l’atténuation du changement climatique.

Soutenez les actions de Rainforest Alliance en optant pour des produits au label de la petite grenouille verte.

Pour en savoir plus,  découvrez avec Francis Hallé, le rôle vitale du sol dans la forêt. Regardez la vidéo « La formation du sol » sur la page d’accueil de notre site web.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s