Forêt/Rainforest Alliance

Des initiatives pour sauver la forêt tropicale avec les peuples indigènes

Grâce au film « Il était une forêt » de Luc Jacquet, une forêt tropicale, sublime, va naître sous vos yeux… Alors sans hésiter, plongez au coeur de cette forêt, ce poumon vert pour notre planète et pour les hommes. La destruction des forêts primaires est une catastrophe écologique pour le monde tout entier. Il est grand temps d’agir. Voici, par exemple, quelques unes des initiatives que nous menons avec les communautés indigènes forestières pour conserver la forêt…

Les Indiens Shipibo et Ese’eja de la communauté de Tres Islas, en Amazonie péruvienne

juanapayabacachiqueformertresislaspresidentindigenouscommunity

Juana Payaba Cachique, ancienne présidente de la communauté de Tres Islas, qui comprend les peuples de Ese’eja et Shipibo, est l’une de nos plus grandes alliée dans la région de Madre de Dios, au Pérou. Elle s’est battue pendant trois ans pour les droits de son peuple dont la terre était menacée par un afflux massif de chercheurs d’or. Son combat l’a conduite vers les plus hautes juridictions du pays et a permis d’aboutir à la fermeture d’une route qui était devenue une passerelle pour les orpailleurs clandestins, la prostitution et le jeu.

Depuis 2009, Rainforest Alliance travaille avec les dirigeants locaux de Très Islas – J.P. Cachique et Martin Huypuna, le président de l’Association forestière indigène de Madre de Dios. Nous avons développé ensemble des projets de gestion forestière durable qui ont permis de préserver 31 000 hectares de terres dans les environs de Tres Islas. Ces initiatives permettent de protéger une faune très riche et offrent à la fois aux populations locales des moyens de subsistance grâce à la production durable de noix du Brésil, de bois et de fruits de palme. Grâce à un programme de formation, les indiens apprennent à gérer leurs forêts de façon plus durable, à apporter une valeur ajoutée à leurs produits finis, à élargir leurs débouchés économiques et à augmenter leurs revenus.

La Communauté de Santa Maria Tlahuitoltepec à Oaxaca, au Mexique

taller-1-tlahuitoltepec-mixe-6

Dans les montagnes de Oaxaca, au Mexique, où une grande biodiversité répond à une immense diversité culturelle et linguistique, la communauté indigène de Santa Maria Tlahuitoltepec est propice à la naissance d’une prochaine génération de défenseurs de l’environnement. Au printemps 2012, l’équipe de notre programme Éducation à l’environnement a rencontré les élèves de Terminal de cette communauté et leur a présenté un exposé sur le changement climatique et le rôle que jouent les forêts dans le cycle du carbone. Les élèves ont également réfléchi sur la façon dont les communautés autochtones dans le monde pourraient être affectées par le changement climatique et, plus précisément, ce que ces changements pourraient signifier pour leur propre communauté.

Les élèves ont été invités à réfléchir davantage sur le changement climatique et la dégradation de l’environnement grâce à un atelier cinéma organisé par Cornea Films. L’atelier a abouti à la production d’un film d’animation dirigé par les élèves, raconté en langue indigène, traitant de l’importance de respecter la nature et les traditions locales.

Les Indiens Achuar en Amazonie équatorienne

5-1

La jungle amazonienne près de la frontière de l’Équateur et du Pérou est l’une des parties les plus reculées et les mieux protégée du bassin amazonien. Cette forêt-maison abritant 19 espèces de mammifères, 37 espèces d’amphibiens, 11 espèces de reptiles et 250 espèces d’oiseaux, est également la maison des Indiens Achuar.

Pendant des années, les Achuar vécurent uniquement d’agriculture, de chasse, de pêche et de cueillette. Mais en 1993, la communauté a décidé de se lancer dans l’éco-tourisme et s’est allié à un entrepreneur équatorien pour fonder l’hôtel « Kapawi Ecolodge & Reserve ». Cet hôtel, construit par des artisans indigènes ayant utilisé des matériaux de construction  locaux, est une entreprise communautaire détenue et exploitée essentiellement par les indiens.

«Nous sommes fiers de pouvoir faire partager aux touristes une expérience extraordinaire dans la jungle», déclare Angel, un employé Achuar.

L’hôtel « Kapawi Ecolodge & Reserve » a obtenu en 2011 la marque Rainforest Alliance Verified ™, une reconnaissance de son engagement pour une gestion durable au niveau social, écologique et économique.

Le peuple Paiter Suruí en Amazonie brésilienne

7407896666_c4da7b5075_b

En 1969, lorsque qu’ils ont commencé à établir un contact avec le reste du monde, les Paiter Suruí n’étaient pas encore victimes de la déforestation tropicale. Mais leur maison ancestrale (et leur existence même) était menacées par l’abattage illégal et la déforestation galopante dus à l’expansion agricole qui a détruit une grande partie de la forêt tropicale du Brésil.

Alors les Paiter Suruí ont pris leur destin en main, sans permettre à d’autres de le faire à leur place, et ils ont élaboré un plan sur 50 ans pour préserver la forêt tropicale et protéger leur mode de vie. Un élément central de ce plan est le Projet de carbone des forêts Suruí (SFCP), conçu pour apporter des bénéfices financiers à la communauté Suruí en échange de leur engagement à protéger et à restaurer de vastes zones de la forêt tropicale.

En 2012, avec notre ONG partenaire au Brésil, IMAFLORA, nous avons validé ce projet révolutionnaire – le tout premier projet REDD (réduction des émissions par la déforestation et la dégradation des forêts) d’un peuple indigène d’Amazonie – selon deux normes mondialement reconnues : la norme CCBA et la norme VCS. Les Suruí sont le premier peuple indigène à obtenir cette certification.

Ce ne sont là que quelques exemples parmi les nombreuses actions que nous menons avec les peuples indigènes à travers le monde. Rejoignez-nous pour leur dire «merci» car ils sont les indispensables protecteurs de la nature.

3 réflexions sur “Des initiatives pour sauver la forêt tropicale avec les peuples indigènes

  1. Pingback: Rainforest Alliance reçoit le Prix des 10 ans de la Fondation Ensemble | The Frog Blog Français

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s